Linkedin, un réseau précieux pour trouver un emploi au Canada

L’un des mots clés de la recherche d’emploi d’un immigré au Canada est le mot « network ». Le réseau est un élément primordial du monde du travail. Si mon réseau s’était construit naturellement au gré des postes occupés, expériences, rencontres et affinités en France j’ai découvert que quand on s’expatrie tout est à créer!

Linkedin est sans nul doute le réseau professionnel le plus utilisé au Canada. C’est un outil précieux, votre vitrine en quelque sorte. C’est là que les chasseurs de tête recherchent leurs perles rares. Vous pourrez très vite être contacté via Linkedin aussi bien pour des postes salariés que pour des missions d’indépendants.

Il ne faut pas attendre d’arriver au Canada pour ressusciter un profil que vous avez créé il y a plusieurs années puis laissé à l’abandon. Alors, pas de panique si votre profil est en friche, commencer à lui redonner une nouvelle vie avant de quitter la France ou votre pays d’origine.

Voici mes astuces pour tirer le meilleur de votre profil Linkedin:

  1. Faites dès aujourd’hui des demandes de contact à vos anciens collègues et responsables hiérarchiques aussi anciens soient-ils. Vous constituer les traces de votre histoire professionnelle. Ce sera la première chose qu’un recruteur canadien consultera.
  2. Faites des demandes de recommandations à vos relations professionnelles et/ou clients actuels. Les recommandations ont toutes de la valeur, mêmes quand elles ne proviennent pas de managers directs. Elles permettent aussi de valoriser vos relations avec les autres homologues, subalternes ou supérieurs.
  3. Assurez-vous d’avoir une photo de profil professionnelle. Il ne s’agit pas nécessairement d’une photo prise par un professionnel mais une photo avec un éclairage de qualité, qui vous ressemble aujourd’hui et où vous portez une tenue adaptée au monde du travail que vous visez, êtes dans une posture en lien avec votre activité.
  4. Identifier et suivre des entreprises et personnes localisées dans la province voire la ville dans laquelle vous allez vous établir.
  5. Soyez actifs en postant des articles ou simplement en commentant l’activité canadienne de votre secteur de prédilection.
  6. Ajouter la mention « bilingue » dans votre intitulé Linkedin. Si vous échangez avec des partenaires ou clients en anglais actuellement et que vous êtes en mesure de tenir une conversation professionnelle, vous serez considérés comme étant bilingues au Canada. De plus, quel que soit l’endroit où vous vous établirez, cela sera un atout. En effet, même si vous travaillez dans une organisation francophone il y a fort à parier que beaucoup de vos interlocuteurs à l’extérieur soient anglophones.
  7. Identifier quel est ou quels sont les intitulés de poste canadien qui correspondent à votre parcours et à ce que vous souhaitez faire. Cela parait être évident mais ça ne l’est pas tant que ça. L’organisation du travail étant très différente en France et au Canada. Si la polyvalence est un atout dans le monde du travail en France, au Canada, au contraire c’est l’expertise et la spécificité qui sont recherchées. Je vous en parlerais prochainement.
  8. Identifier des chasseurs de tête spécialisé dans votre domaine pour échanger sur les besoins actuels.

Réseauter est une des rares choses que vous pouvez voire devez anticiper avant votre arrivée au Canada, profitez-en!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.