Le système scolaire au Canada

Dans le billet Choisir son école à Toronto: 5 critères pour vous aider dans votre choix , j’évoquais la multitude de choix qui s’offrent à vous en terme de scolarité dans la province anglophone de l’Ontario. En effet, l’éducation est une compétence provinciale. Chacune des provinces canadiennes dispose de son propre ministère de l’éducation et donc de son propre système scolaire.

Voici un petit tableau récapitulatif des options disponibles en Ontario.

PUBLICPRIVÉ
Laïque ou catholiqueLaïque ou catholique
Francophone ou anglophoneLangues diverses
Enseignement conventionnel ou alternatifEnseignement conventionnel ou alternatif
Choix d’écoles en Ontario, Canada

Maintenant, intéressons nous à la façon dont est structuré le système scolaire en Ontario.

Un enfant débute l’école primaire ou école élémentaire à 4 ans, en classe de Maternelle-Jardin (MAJA) dans laquelle il restera 2 ans, puis il passera en 1ère année, 2ème année,  etc. La dernière année d’école primaire est la 6ème année.

La 6ème année en Ontario correspond donc à la 1ere année de collège en France qui est également la classe de 6ème.

L’école secondaire débute par la 7ème et se termine avec la 12ème année.

La 12ème année correspond à l’année de Terminale française. Le cycle d’enseignement secondaire est clôturé par l’obtention du diplôme secondaire de l’Ontario obtenu en contrôle continu, soit l’équivalent du BAC de France.

Calendrier scolaire

Le calendrier scolaire est le même pour toute la province de l’Ontario. Les écoles ont en moyenne 195 jours d’école dans une année.

Les vacances scolaires se résument aux congés de Noël, congés d’hiver et les grandes vacances. Oui, il n’y a que 2 périodes de « petites vacances » dans l’année : 2 semaines à noël et 10 jours en hiver. Je peux vous dire que ce rythme a été hyper exigeant au cours de notre première année. Même moi, en tant que parent, j’en ai bavé. J’étais tellement habituée à faire une pause au gré du rythme scolaire tous les 1,5 mois. Les filles aussi étaient exténuées. Bien que la journée d’école soit plus courte, se lever tous les matins du lundi au vendredi 195 jours dans l’année, c’est quelque chose ! Cependant, le rythme scolaire est en cohérence avec le monde du travail. Un salarié n’a que 2 semaines de vacances dans certaines entreprises au cours de sa première année de contrat.

Les horaires

Chaque journée, quelque soit l’école, débute par le fait de chanter l’hymne national « Oh Canada ».

Les horaires, varient d’une école à l’autre. Aujourd’hui ma fille qui est en 5ème débute à 8h et termine à 14h45 alors que ma grande qui est en 8ème débute à 9h et termine à 15h. Les horaires varient ainsi selon les écoles avec une sortie au plus tard à 15h15. Cela laisse plein de temps pour les activités extrascolaires en fin d’après-midi qui n’empietent pas sur le début de soirée.

Au cours de la journée d’école, les enfants ont une récréation le matin, une autre l’après-midi et une après déjeuner. En cas de grand froid, les enfants restent à l’intérieur. Selon la règle du conseil scolaire que nous fréquentons, les enfants ne sortent pas en extérieur quand il fait -20°C ou moins. Ce qui arrive rarement à Toronto.

Fini la cantine

L’école propose aux enfants une collation grâce au financement d’une fondation récolté chaque année. Le midi, chaque enfant déjeune le repas ou sandwich qu’il a apporté. La cantine n’est pas quelquechose de répandu. Bien qu’il existe une possibilité de bénéficier de repas chaud à l’école élémentaire, les capacités du service sont limités en nombre et le rapport qualité/prix est décrié par beaucoup de parents. La coutume est d’amener son lunch pour le déjeuner.

Un lieu de vie où il est sensé faire bon vivre

L’école est un lieu de vie au sens propre du terme. Tout est fait pour que l’enfant s’y sente bien. Les espaces, les interactions avec les adultes ainsi que les méthodes pédagogiques. On est très loin d’un système éducatif où la discipline est le maître mot. Il n’a rien à voir avec ce que j’ai connu petite. C’est d’ailleurs parfois très perturbant. Sur le plan de l’ambiance, les enfants peuvent grignoter en classe, s’asseoir dans la position qu’ils veulent et le tutoiement des professeurs est la norme de l’école primaire à l’école secondaire… Sur le plan pédagogique,  la collaboration est mise en avant. La disposition des salles de classe par exemple démontre l’état d’esprit de l’enseignement: tables rondes ou disposées en cerle quand elles sont carrées, certains enseignants laissent le libre choix des places à l’école primaire… L’apprentissage par cœur semble très rare au profit de techniques d’apprentissage diverses proposées aux enfants. À l’école primaire comme au collège, les enfants n’ont pas de manuels scolaires. Seuls les enseignants en ont. L’outil informatique prime sur le papier. C’est par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne que quelques devoirs à la maison seront faits.

Pour résumer mon ressenti, je dirais qu’il y a une obligation de moyens pour les élèves mais aucune obligation de résultats.

Olympe.K

Pas d’heures de colle ou les sanctions, ni même de carnet de correspondance. Les liens des parents avec les enseignants se fait directement par e-mails ou encore via la plateforme en ligne dédiée aux devoirs et travaux de l’élève.

Le programme

Ici le programme scolaire est appelé curriculum. A ce niveau, pas de grandes nouveautés. On retrouve à l’école primaire les matières suivantes :

  • éducation artistique
  • éducation physique et santé (les enfants ont une séance chaque jour à l’école primaire)
  • études sociales (centrée sur le Canada)
  • français
  • mathématiques
  • sciences et technologies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.