Choisir son école à Toronto: 5 critères pour vous aider dans votre choix

Au Canada, chaque province dispose de son propre système scolaire avec son propre programme. En Ontario, les conseils scolaires sont les organismes qui régissent le fonctionnement des écoles, ils sont organisés par types d’école et zone géographique. Ils sont aujourd’hui au nombre de 72.

En tant que francophones, en Ontario, nous avons le choix de pouvoir scolariser nos enfants dans une école francophone ou anglophone. Cependant, bien d’autres critères que la langue d’enseignement peuvent rentrer dans la balance. Le choix en terme de scolarité est si vaste que je suis certaine que vous trouverez, sur le papier, l’école qui colle à vos valeurs et choix éducatifs.

Voilà quelques critères pour vous aider à faire votre choix.

École publique ou privée?

Aujourd’hui 1574 écoles privées sont accessibles avec chacune des spécificités liées aux méthodes pédagogiques, aux langues d’enseignement au type d’enseignement virtuel, à la place accordée à la religion…

Elles ont des frais de scolarité très variables et s’élevant pour certaines à plus de 10 000$CAD l’année. Et oui, nous sommes en Amérique…

Chacun est donc libre de faire son choix. A savoir, cependant : certaines écoles secondaires privées ne permettent pas d’obtenir de crédits en vue de l’obtention du diplôme secondaire de l’Ontario (équivalent du baccalauréat français) car elles ne suivent pas le programme scolaire de l’Ontario.

École religieuse ou laïque?

Le ministère de l’Éducation de l’Ontario finance entièrement les conseils scolaires publiques et catholiques. Les écoles catholiques sont donc dans le domaine du public et sont donc accessibles gratuitement.

Mis à part les écoles catholiques accessibles gratuitement car financées par l’État, on trouve plusieurs écoles privées au sein desquelles les religions sont enseignées.

École anglophone ou francophone?

On dénombre 60 conseils scolaires anglophones sur le territoire. Les programmes sont sensiblement les mêmes dans les écoles publiques qu’elles soient francophones ou anglophones.

L’Ontario compte 12 conseils scolaires francophones comptant au total 471 écoles francophones.

Bien que l’un de nos objectifs en quittant la France pour l’Ontario était d’améliorer notre anglais parlé,  nous avons fait le choix d’une école francophone publique pour diverses raisons. Les filles sont maintenant scolarisées depuis plus de deux ans et elles ont fait d’énormes progrès en anglais. Comme on dit ici:

L’anglais ne s’apprend pas, il s’attrape! 

En effet, le risque de perdre son français en étant scolarisé dans une école anglophone est bien plus important que celui de ne pas progresser en anglais en étant dans une école francophone.

Mis à part l’école, les enfants vivent en Ontario en anglais et même à l’école leurs camarades sont des anglophones scolarisés dans une école francophone. Donc je vous laisse deviner quelle langue les enfants parlent entre eux lors des jeux à la récréation…l’anglais.

Donc quels que soient les critères de choix que vous sélectionnerez, vous pouvez barrer de la liste l’acquisition de l’anglais. L’apprentissage de la langue se fera naturellement bien plus vite que vous ne le pensez.

Enseignement classique ou alternatif ?

Je ferai un billet spécifique sur l’enseignement classique dont nous bénéficions depuis notre arrivée.

Un certain nombre d’écoles alternatives répondent à des besoins spécifiques ou des choix éducatifs particuliers tels que les écoles dites Montessori. J’avoue, certaines écoles me donnent envie d’être de nouveau dans l’âge de l’insouciance pour y apprendre autrement.

A noter, que l’enseignement alternatif n’est pas nécessairement privé. Par exemple, il y a plus de 10 ans a été créé l’Africentric Alternative School qui fait partie du Conseil scolaire TDSB (Toronto District School Board). Il s’agit d’une école ou les stéréotypes liés à la couleur de peau n’ont pas leur place, une part importante de l’éducation est consacrée à la culture africaine et où les enfants suivent le programme scolaire de l’Ontario.

Accessibilité de l’école ?

En terme d’accessibilité, le territoire est bien desservi. Bien sûr, si vous résidez dans une zone rurale il faudra faire de la route pour accéder à une école francophone par exemple.

Tous les élèves habitant à plus de 3km de leur écoles peuvent bénéficier du fameux bus jaune pour se rendre à l’école ou d’un moyen de transport autre. Le ramassage scolaire est un élément à prendre en compte car il est sectorisé. C’est à dire que pour avoir accès au transport desservant l’école X, il faut habiter dans un périmètre défini.

En terme d’accessibilité pour personne à mobilité réduite, toutes les écoles doivent être accessible selon la loi. Ce n’est pas qu’une mesure réglementaire sur le papier. C’est ancré dans la culture.

Maintenant que je vous ai présenté le menu, dites moi ce qui vous tente ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.